L’importance d’offrir un choix éclairé

Dernièrement, j’ai eu occasion de réfléchir sur l’importance des choix éclairés, ou avertis. En réalité, c’était en anglais, et l’expression “informed choice” était utilisée, et j’étais donc confronté avec le choix entre “éclairé” et “averti” comme meilleure traduction.

La semaine passée, je prenais part à un cours sur la résolution de conflits, où j’ai eu la chance d’agir comme médiateur entre des partis opposants, dans plusieurs scénarios.

La méthode préconisée était basée sur des principes de “interest-based mediation”, ou médiation fondée sur les intérêts. Un des enseignants avait mentionné qu’un des buts du médiateur était de toujours s’assurer que les partis puissent faire un choix éclairé.

Je n’avais jamais pensé à cela de cette façon, mais je l’ai pris en note, avec mon stylo, dans mon cartable. Je l’ai aussi encerclé, et ajouté le mot “BLOG!” à côté.

Je ne prends pas souvent des notes, puisque je crois que les leçons importantes vont rester dans mon cerveau, et si je les oublies, elles n’étaient peut-être pas si importantes après tout.

Mais l’idée que le rôle d’un médiateur était de s’assurer que les partis fassent le choix d’accepter ou non une offre, mais seulement après avoir compris tous les enjeux, c’était révélateur pour moi.

Ceux qui me connaissent bien savent que je crois que la communication est le sujet le plus important parmi les membres d’une famille en affaires. Trop souvent le manque de communication et la mauvaise communication sont des sources de problèmes majeurs parmi les membres de telles familles.

Le résultat de ces erreurs de communication est que les gens prennent des décisions qui sont basés sur une perception des faits qui est loin d’être éclairée ou avertie, mais plutôt érronée et basée sur des hypothèses farfelues.

Quand je travaille avec des familles qui ne sont pas au point d’avoir besoin des services d’un médiateur, je les encourage de partager leurs idées, leurs points de vue, et de communiquer régulièrement sur ces points.

C’est toujours axé sur l’idée que les meilleurs choix et décisions sont pris après réflection, dans une situation où chacun peut dire qu’il agit avec toute l’information, et que ce sont des choix éclairés et avertis.

Caché derrière ce sujet, il y a un autre point très important, et c’est que les partis dans une médiation typique sont souvent déconnectés les uns des autres, et donc il existe parfois un avantage pour un des partis concernant l’information, la compréhension de la situation, et les alternatives disponibles.

Quand il s’agit des membres d’une même famille, je crois que ça devient encore plus important de s’assurer que chaque individu ait la chance de prendre sa décision avec les mêmes faits.

Hier j’ai écouté une présentation sur le web donnée par un collègue de Toronto, Jeff Noble de BDO, qui parlait de convention d’actionnaires. Il avait mentionné une statistique étonnante, disant que d’après des avocats, 80% des conventions entre actionnaires que ces avocats ont rédigées ne sont jamais signées! Mais pourquoi?

Le but de sa présentation était de convaincre des familles en affaires de développer leurs conventions de façon coopérative, ensemble, en partageant leurs perspectives. Comme ça, elles pourraient en arriver à un document que chaque personne signerait.

Et c’est pour ceci que j’avais décidé de titrer ce blogue “L’importance d’offir un choix éclairé, et pas seulement “L’importance d’un choix éclairé”.

Ce qui est à la fois très important et très difficile, c’est d’assurer que chaque parti agit avec l’ouverture d’esprit et l’attitude de partage qui est nécessaire pour arriver à des décisions durables.

On pourrait croire que dans les situations avec des membres de la même famille, ça serait plus facile, mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas.

Heureusement pour ces familles, il existe des gens formés dans la médiation, le coaching, et l’animation de rendez-vous de familles qui peuvent les aider.