Les expériences partagées comme point en commun

Je suis revenu de belles vacances cette semaine, après avoir passé presque trois semaines au Brésil avec ma famille. Comme de raison, les gens que je rencontre me posent tous la même question, soit, “Puis, comment ça a été?”

Après la première réponse, qui fut toujours “fantastique” ou une autre adjectif semblable, je suis porté à ajouter que c’est les expériences partagées que nous avons vécues ensemble qui seront les plus beaux souvenirs pour moi. Évidemment, j’espère que ça sera pareil pour mes enfants.

Ça me rappelle d’autres vacances que nous avons prises ensemble au fil des années, mais, que les enfants semblent avoir oubliées en grande partie. Maintenant agés de 12 et 13 ans, je crois que les souvenirs seront gravés un peu plus profondémment.

Nous avons vécu des moments inespérés de l’Amazonie jusqu’aux chutes d’Iguaçu, en passant par Sao Paulo et Rio, en plus de plusieurs plages et parcs nationaux. Plus qu’une semaine avec une famille d’amis Brésiliens, des matchs de futbol avec des foules électrisantes, en plus de beaucoup d’animaux sauvages qu’on ne voit pas chez nous.

Mais ça sera surtout les petits moments entre nous qui resteront avec moi à long terme.

Les expériences que nous vivons et que d’autres ont déjà vécu peuvent aussi servir de point commun, même quand nous ne les vivons pas ensemble ou au même moment. Je parle ici de gens qui nous rencontrons, et que par la suite on apprend que nous avons étudié à la même école, ou qui ont joué dans une même équipe, ou qui ont vécu une certaine expérience.

J’ai eu le malheur d’avoir petit accident de voiture il y a une quinzaine d’années. En sortant de nos autos, j’ai fait une échange de carte d’affaires avec l’autre conducteur. Il a regardé ma carte et m’a demandé, “MBA? Quelle école?” Je lui dit “Western” (Maintenant connu comme Ivey). “Moi aussi”, il répond. Avec ça, nous étions sur la même longueur d’ondes, et il m’a dit que s’il y avait des dommages, il m’appellerait.

Je me rappelle d’avoir lu une histoire sur Pat Burns, coach de hockey. Il n’avait pas un agent comme les autres, il faisait confiance à son cousin, Robin Burns, ex joueur de la LNH, mais aussi un homme d’affaires avec beaucoup de succès et très respecté.

Après avoir conclu une entente entre Pat et les Bruins, le négociateur de l’équipe avait demandé à Robin, “Where did you go to law school?”, en présumant que lui aussi était avocat de profession. C’est un exemple qui démontre que la façon dont on agit peut créer l’illusion que nous avons vécu une expérience semblable, avec un résultat positif.

Quand on parle de familles en affaires, un point contentieux peut se développer entre les membres de la famille qui travaillent dans l’entreprise et ceux qui ne sont pas employé. C’est souvent à cause du manque d’expériences partagées que les problèmes surviennent.

Voilà l’importance de la communication, et même de faire certain de planifier des activités pour toute la famille pour servir de point commun et d’expériences partagées. Il s’agit d’un bon début pour débuter des discussions et d’encourager la communication entre tous les membres de la famille.

Denièrement, j’aimerais souligner que quand les gens qui travaillent dans une entreprises familiales ont la chance de s’entretenir avec des conseillers qui ont eux aussi déjà travailler au sein d’une compagnie familiale, le fait d’avoir vécu des experiences semblables peut aussi aider à mener à un niveau de compréhension plus profond, plus rapidement.

Steve Legler “gets” business families.
 
He understands the issues that families face, as well as how each family member sees things from their own viewpoint.
 
He specializes in helping business families navigate the difficult areas where the family and the business overlap, by listening to each person’s concerns and ideas.  He then helps the family work together to bridge gaps by building common goals, based on their shared values and vision.
 
His background in family business, his experience running his own family office, along with his education and training in coaching, facilitation, and mediation, make him uniquely suited to the role of advising business families and families of wealth.
 
He is the author of Shift your Family Business (2014), he received his MBA from the Richard  Ivey School of Business (UWO, 1991), is a CFA Charterholder (CFA Institute, 2002), a Family Enterprise Advisor (IFEA 2014), and has received the ACFBA and CFWA accreditations (Family Firm Institute 2014-2015).
 
He prides himself on his ability to help families create the harmony they need to support the legacy they want. To learn how, start by signing up for his monthly newsletter and weekly blogs here.